linguistique.eu Japonais PL EN Contact

Phonologie du japonais

Les voyelles du japonais

Voyelles postérieures antérieures
de grande aperture a ā
de moyenne aperture o ōe ē
de petite aperture u ū i ī

Les voyelles a o e u i sont courtes ; ā ō ē ū ī sont longues.

Les consonnes du japonais

consonnes gutturales apicales labiales
dures mouillées dures mouillées dures mouillées
liquides r r
nasales n n m m
fricatives sourdes s s
sonores z z
plosives sourdes k k t t p p
sonores g g d d b b

Les consonnes h & h sont isolées.

Une consonne est « mouillée » lorsque le dos de la langue remonte vers le palais mou ; une oreille française a l'impression d'entendre un i mais cela n'est pas pertinent : ce qui distingue pa (ぱ) de pa (ぴゃ), c'est la dureté de la consonne et non une distinction entre pa et pia comme en français : panneau et piano.

En japonais, toutes les consonnes sont soit dures soit mouillées sauf devant i et e où l'opposition dure-mouillée est neutralisée : elles sont toujours mouillées devant i et toujours dures devant e ; ce que l'on observe dans les syllabaires hiragana et katakana.

Inconnue en français, espagnol, et allemand, la corrélation de mouillure se rencontre en lituanien, lettonien, polonais, russe, chinois, japonais et coréen

Prononciation des syllabaires du japonais

Choisis une consonne dure :

Hiragana :

Katakana :